Voyage en terre malgache - carnet de voyage à Madagascar
logo

23 Avril : de Tuléar à Ifaty

Broderie à l'hôtel Sax'aphone de TuléarNotre périple arrive à son terme et nous avons choisi la destination d'Ifaty pour nous reposer quelques jours. Cette station balnéaire est réputée pour son lagon et la tranquillité des villages de pêcheurs vezos. L'influence africaine est très présente dans cette partie de l'île. Dans les campagnes, les maisons ne sont plus construites en dur mais en bois ou en terre. La précarité de certaines habitations et la pauvreté des habitants ne nous laissent pas indifférents. Néanmoins, les gens sont souriants et accueillants.

Indigents de Tuléar dans une décharge L'eau est rare dans le Sud-Ouest de l'île, les puits sont vitaux pour les populations !
Indigents de Tuléar dans une décharge
L'eau est rare dans le Sud-Ouest de l'île, les puits
sont vitaux pour les populations !

 


Au Nord de Tuléar, le lagon est dégradé et les eaux loin d'être translucides semblent fortement eutrophisées. La déforestation intense de la région est sans aucun doute à l'origine de cette évolution du lagon dans lequel s'accumulent les sédiments emportés par le ruissellement des eaux de pluie.

Lagon d'Ifaty et palétuviers au premier plan
Lagon d'Ifaty et palétuviers au premier plan


La piste est par endroits difficile. Les portions sableuses sont particulièrement délicates à négocier mais l'expérience de Nirina s'avère précieuse. Le terme d'Ifaty désigne un regroupement de villages de pêcheurs vezos dont fait partie Mangily, le village où nous nous rendons pour deux jours. Situé à 22 km au Nord de Tuléar, le lagon d'Ifaty est un lieu assez touristique où de nombreux hôtels et restaurants sont installés. Ce développement économique n'empêche pas la région d'être l'une des plus pauvres du pays.

Furcifer énervé probablement de l'espèce minor Centre animé du village d'Ifaty-Mangily
Furcifer énervé probablement de l'espèce minor Centre animé du village d'Ifaty-Mangily


Un grand merci à Nirina que nous quittons à IfatyAprès une heure de trajet environ, nous arrivons à l'hôtel Chez Freddy Plage (depuis renommé Chez Cécile) à Mangily. C'est ici que nous quittons Nirina qui repartira dans la journée pour Antananarivo avec la voiture de location. Nous lui faisons nos adieux et le remercions pour sa sympathie et sa patience. Notre bungalow très confortable est situé à quelques pas de la plage. Le lieu est calme et ombragé. Pour la première fois depuis notre départ, nous nous laissons aller au farniente, "mora mora" (doucement doucement) comme disent les malgaches.

Notre bungalow Chez Freddy, très confortable ! Un endroit idéal pour se relaxer
Notre bungalow Chez Freddy, très confortable ! Un endroit idéal pour se relaxer


De nombreuses bateaux voguent sur le lagon. L'embarcation traditionnelle des pêcheurs vezos est une pirogue à balancier équipée d'une voile carrée fixée sur deux mats en V. Taillée dans un tronc d'arbre, ces pirogues sont fabriquées par les vezos eux-mêmes selon des techniques ancestrales transmises de génération en génération. La navigation sur le lagon est parfois délicate, surtout en milieu d'après-midi lorsque le vent se lève.

Départ de pirogue vezo sur le lagon
Départ de pirogue vezo sur le lagon
Pirogues à balancier vezo traditionnelles
Pirogues à balancier vezo traditionnelles


Dommage que la plage soit couverte d'algues à marée basse, cela n'incite pas à la baignade. D'après les locaux, ces algues envahissent le lagon un peu plus chaque année. Une conséquence de l'eutrophisation des eaux du lagon !

Marcheur vezo sur la plage Oursin échoué sur la grève
Marcheur vezo sur la plage Oursin échoué sur la grève


Située juste au bord de la mer, le restaurant Chez Freddy Plage propose une cuisine délicieuse et variée. On y déguste des poissons et crustacés fraichement pêchés. Sur la plage, des vendeurs proposent bijoux, boites et autres bibelots aux touristes. Deux guides nous offrent leurs services pour visiter le village et les environs.

Pirogue de chez Freddy Attention aux chutes de noix de coco Les vendeurs d'artisanat sont nombreux sur la plage
Pirogue de chez Freddy Attention aux chutes de
noix de coco
Les vendeurs d'artisanat sont nombreux sur la plage


L'environnement ici est aride et change de ce que nous avions vu jusqu'à présent. Il est composé de plantes xérophiles dont les célèbres didiéracées, plantes si particulières et endémiques de Madagascar. Les spécialistes appellent cette végétation le bush. A Ifaty, vous rencontrerez certainement le Capucin de Madagascar (Lemuresthes nana), un des plus petits passereaux de l'île. Il se caractérise par un plumage brun plutôt terne avec une tête et une queue grises. Beaucoup plus colorés, les inséparables de Madagascar (Agapornis cana), petits perroquets, présentent un net dimorphisme sexuel. Les femelles sont complètement vertes alors que les mâles ont la tête, le cou et la poitrine gris. Ils vivent en groupes pouvant aller jusqu'à 50 voire 100 individus. Leur nom vient du fait que les couples sont fortement liés, à tel point que si l'un des individus meurt, l'autre peut se laisser mourir. Autre habitant des lieux : le caméléon verruqueux (Furcifer verrucosus). Il vit dans le bush à proximité de la mer et s'identifie par une bande claire sur les flancs. C'est l'un des plus grands caméléons de Madagascar, certains mâles atteignent plus de 50 cm de long.

Capucin de Madagascar (Lemuresthes nana) Inséparables de Madagascar (Agapornis cana) Caméléon verruqueux ou tarondro (Furcifer verrucosus)
Capucin de Madagascar
(Lemuresthes nana)
Groupe d'inséparables de
Madagascar (Agapornis cana)
Caméléon verruqueux ou
tarondro (Furcifer verrucosus)


Nous partons avec nos deux guides en charrette à zébus, moyen de transport local par excellence. Depuis toujours, les charrettes tirées par des zébus sillonnent les routes et les pistes de l'île. Leur conducteur, muni d'une baguette, dirige les animaux en les orientant à l'aide de cris et vocalises étranges. Bien que relativement inconfortable, nous sommes heureux de circuler dans ce véhicule typiquement malgache. Après avoir traversé le village, nous nous rendons à la Réserve Reniala situé à quelques kilomètres au Nord.

Charrette à zébus, moyen de transport sympa mais inconfortable Attelage de deux zébus Arrivée au parc Reniala en charrette à zébus
Charrette à zébus, moyen de transport sympa mais inconfortable Attelage de deux zébus Arrivée au parc Reniala en
charrette à zébus

 

La Réserve Reniala comprend un sentier botanique avec plus de 1000 espèces dont beaucoup sont endémiques du Sud-ouest, une forêt de baobabs et une réserve ornithologique. Elle s'étend sur 60 hectares et a ouvert ses portes en décembre 2000.

Entrée de l'arboretum Reniala à Mangily (Ifaty)
Entrée de la réserve Reniala à Mangily (Ifaty)


Plusieurs types de visites guidées sont proposées aux tarifs variant entre 8000 et 15 000 ariary. Notre guide s'appelle Clovis. Autant dire que son prénom nous amuse beaucoup et nous inspire dès le départ le respect ! Fort sympathique et drôle, Clovis commence la visite en nous racontant son histoire. Nous apprenons qu'il a vécu plusieurs années à Ilakaka et travaillé dans les mines de saphirs. Suite à divers infortunes, il a décidé de quitter la ville et a trouvé cette place de guide dont il ne se séparerait pour rien au monde. Comme tous les guides que nous avons rencontré, Clovis est fort compétent. Ce qui nous a le plus séduit chez lui c'est son sens de humour et sa façon très personnelle de présenter chaque arbre.

Notre sympathique guide Clovis Clovis et son t-shirt de l'arboretum
Notre sympathique guide Clovis... ...et son t-shirt de l'arboretum


La collection de tortues de la réserve est pauvre en comparaison au Village des Tortues situé non loin de là et qui héberge plus de 1000 spécimens. Néanmoins, nous sommes heureux de découvrir la célèbre étoilée de Madagascar (Geochelone radiata), devenue extrêmement rare et protégée. L'individu que nous verrons ne daignera pas se retourner pour la photo.

Tortue étoilée de Madagascar (Geochelone radiata) Petite tortue Pyxis arachnoides
Tortue étoilée de Madagascar (Geochelone radiata) Petite tortue Pyxis arachnoides


Pendant la promenade, des lézards de petite taille passent rapidement entre nos jambes. Il s'agit de lézards à trois yeux ou dangalia en malgache, que nous avons déjà croisé dans le massif de l'Andringitra. Cette espèce est commune dans le Sud-ouest de l'île et aime vivre dans les milieux secs, plutôt sablonneux.

Lézard à trois yeux (Chalarodon madagascariensis)
Lézard à trois yeux (Chalarodon madagascariensis)


La star du parc c'est lui ! On l'appelle Fony ou baobab bouteille en référence à sa forme. Adansonia rubrostipa figure parmi les 7 espèces de baobabs malgaches. C'est une espèce endémique que l'on rencontre uniquement le long de la côte Ouest de l'île. Son nom d'espèce lui vient de la couleur rouge de son écorce. Les peuplements d'Ifaty sont très connus. Contrairement aux autres espèces de baobabs, Adansonia rubrostipa est un arbre de taille relativement modeste. Néanmoins quelques individus atteignent des tailles respectables comme celui du parc Reniala qui mesure 13 m de circonférence.

L'extraordinaire baobab bouteille (Adansonia rubrostipa) Baobab appelé localement Fony
L'extraordinaire baobab bouteille
(Adansonia rubrostipa)
Baobab appelé localement Fony


A cette période de l'année, le début de la saison sèche, les rubrostipa comme les autres espèces de baobabs perdent leurs feuilles afin de s'adapter à la chaleur et au manque d'eau. Leur bois mou est en grande partie constitué d'eau. La plupart des individus portent encore de nombreux fruits sphériques dont la taille est proche de celle d'une orange.

Silhouette caractéristique du rubrostipa Fony avec ses feuilles Fony sans ses feuilles
Silhouette caractéristique
du rubrostipa
Fony avec ses feuilles Fony sans ses feuilles
"Rubrostipa" signifie "tronc rouge" Son fruit est une cabosse ronde de petite taille On se sent tout petit devant un baobab !
"Rubrostipa" signifie "tronc rouge" Son fruit est une cabosse
ronde de petite taille
Les baobabs possèdent un bois mou
Le fruit est couvert d'un velours agréable au toucher ... contenant une multitude de graines réniformes Fleur séchée du rubrostipa
Le fruit est couvert d'un velours agréable au toucher... ... contenant une multitude de graines réniformes Fleur séchée du rubrostipa


Les 12 espèces de la famille endémique des didiéracées comptent parmi les plantes les plus surprenantes et typiques du bush ou forêt épineuse subaride. Chacune a développé un mécanisme particulier d'adaptation à l'aridité du climat. La plus connue, Alluaudia procera, appelée fantsiholitra localement, est une habitante caractéristique du bush. Elle mesure jusqu'à une dizaine de mètres et ressemble à de grands cierges couverts de longues épines. La plupart du temps, elle penche en direction du Sud (dixit Clovis). Sa sève sert localement de cicatrisant et son bois, d'excellente qualité, est utilisé pour la fabrication de charpente et pour l'artisanat.

Alluaudia procera (fantsiholitra) et ses épines proéminentes
Alluaudia procera (fantsiholitra)... ...et ses épines proéminentes


En plus d'être un sentier botanique, le parc est aussi une réserve ornithologique. L'heure à laquelle nous le visitons n'est pas la meilleure pour observer des oiseaux. Mieux vaut venir tôt le matin. Néanmoins, nous avons vu une espèce de souïmanga, petit passereau de la famille des Nectariniidés (sorte de colibris africains), et un oiseau remarquable, la falculie mantelée (Falculea palliata). C'est une des 21 espèces de la famille endémique des Vangidés. Le caractère atypique de cet oiseau tient à la forme arquée de son bec et la longueur de celui-ci (jusqu'à 7 cm). Son plumage noir et blanc et sa taille (d'environ 30 cm) permettent de l'identifier à coup sûr. Nous en rencontrerons plusieurs pendant la visite. La falculie est repérable à son chant très particulier.

Souimanga angaladian Falculie mantelée (voron-jaza) La falculie mantelée est endémique des forêts sèches malgaches
Souïmanga angaladian Falculie mantelée (voron-jaza) La falculie mantelée est endémique des forêts sèches malgaches


Les pachypodiums sont des plantes surprenantes. L'espèce geayi l'est d'autant plus qu'elle atteint la taille d'un arbre (10 à 15 mètres de haut). Le nom pachypodium signifie "à gros pied". Rappelons que les pachypodiums, comme les baobabs, stockent dans leurs tissus de l'eau qui leur permet de résister à la saison sèche.

Palmier de Madagascar (Pachypodium geayi) Palmier de Madagascar (Pachypodium geayi) Écorce piquée aux couleurs argentées
Palmier de Madagascar (Pachypodium geayi) Écorce piquée aux couleurs argentées
Une espèce de pachypodium qui donne des arbres Délicate fleur blanche du Pachypodium geayi
Une espèce de pachypodium qui donne des arbres Délicate fleur blanche du Pachypodium geayi


La blatte géante ou blatte souffleuse de Madagascar est un insecte impressionnant. Non contente d'atteindre la taille record de 10 cm, ce qui pour un cafard est tout de même un record, elle émet des sifflements d'alerte lorsqu'elle se sent menacée. Essayez donc de la toucher et vous serez bien surpris !

Blatte souffleuse de Madagascar (Gromphadorina portentosa) Insecte de type charançon
Blatte souffleuse de Madagascar
(Gromphadorina portentosa)
Insecte de type charançon


Euphorbia tirucalli, appelée plante-crayon à cause de la forme cylindrique de ses rameaux mesurant 5 à 7 millimètres de diamètre, est une plante assez commune autour d'Ifaty. Elle mesure jusqu'à 9 mètres de haut et forme un véritable arbre. Comme beaucoup d'euphorbiacées, elle contient du latex. Elle est utilisée pour de nombreux usages en médecine traditionnelle (analgésique, anti-inflammatoire, désinfectant, purgatif...). Mais attention ce latex est particulièrement toxique et dangereux. Il est d'ailleurs utilisé pour la pêche en eau douce pour empoisonner les poissons.

Euphorbia tirucalli Euphorbe coraliforme verte
Euphorbia tirucalli Euphorbe coraliforme verte


Euphorbia stenoclada, comme sa cousine Euphorbia tirucalli, sécrète un latex toxique. Cette euphorbe arborescente est très répandue dans le bush autour de Tuléar. Sa particularité est qu'elle ne possède pas de feuilles et que ce sont les rameaux verts qui assurent la synthèse chlorophyllienne. La plante possède de nombreuses propriétés médicinales. Elle est utilisée localement notamment pour traiter certaines affectations respiratoires comme l'asthme et la bronchite.

Famata (Euphorbia stenoclada), arbre aux dimensions importantes, aux rameaux épineux et plats Famata (Euphorbia stenoclada), arbre aux dimensions importantes, aux rameaux épineux et plats Famata (Euphorbia stenoclada), arbre aux dimensions importantes, aux rameaux épineux et plats
Famata (Euphorbia stenoclada), arbre aux dimensions importantes, aux rameaux épineux et plats


Clovis connaît bien les habitants des lieux, il nous débusque un superbe gecko qui n'a pas l'air vraiment content de se retrouver en pleine lumière.

Superbe gecko se confondant avec l'écorce de l'arbre sur lequel il se tient Superbe gecko se confondant avec l'écorce de l'arbre sur lequel il se tient
Superbe gecko se confondant avec l'écorce de l'arbre sur lequel il se tient


Le monongo (Zanthoxylum decaryi) est un arbre à feuilles composées dont le tronc est couvert de grosses épines caractéristiques. Son bois possède la particularité d'être odorant. Les bois de deux espèces Vaovy (Tetrapterocarpon geayi) et Varo (Cordia varo) sont employés pour la construction des charrettes.

Monongo (Xanthoxylum decaryi) Vaovy (Tetrapterocarpon geayi) Varo (Cordia varo)
Monongo (Zanthoxylum decaryi) Vaovy (Tetrapterocarpon geayi) Varo (Cordia varo)


Autre plante médicinale, l'Aloe divaricata est une plante grasse dont la taille peut dépasser 2 mètres de haut et dont les fleurs sont rouge vif.

Clovis vous présentera toutes les plantes du parc Clovis vous présentera toutes les plantes du parc Vahontsoy (Aloe divaricata), plante médicinale
Clovis vous présentera toutes les plantes du parc Vahontsoy (Aloe divaricata),
plante médicinale


Le romby (Commiphora mahafaliensis) est un arbre de belle taille dont l'écorce multicolore se desquame comme celle de nos platanes.

Romby (Commiphora mahafaliensis) Écorce multicolore du romby Écorce papyracée qui se desquame
Romby (Commiphora mahafaliensis) Écorce multicolore du romby Écorce papyracée qui se desquame


Le flamboyant à fleurs jaunes (Delonix floribunda), localement fengoky, est un arbre endémique de Madagascar dont la forme générale est en ombelle. D'après Clovis, son bois, très dur, sert à fabriquer des instruments de musique tel que le djembé.

Flamboyant (Delonix adansonioïdes) Hazomena (Commiphora brevicalyx) Hazomena (Commiphora brevicalyx)
Flamboyant ou fengoky
(Delonix floribunda)
Hazomena (Commiphora brevicalyx)


Nous terminons la visite par un dernier spectacle intéressant : une tripotée de chenilles aux motifs et couleurs psychédéliques dévorant les feuilles d'un arbuste. Clovis les connait bien et nous avertit qu'elles sont particulièrement urticantes.

Chenille urticante dévorant le feuillage d'un arbuste
Chenille urticante dévorant le feuillage d'un arbuste


Après cette sympathique visite du parc Reniala, nous reprenons la charrette à zébus pour rejoindre une terrasse de café au borde la plage où nous buvons un verre avec nos deux guides en profitant des derniers rayons de soleil. Le soir, nous nous rendons à pied éclairés à la lampe de poche au centre du village pour manger un bout au restaurant Chez Freddy. Le rhum arrangé y est particulièrement bon et nous propulsa ce soir-là vers nos lits bien confortables !

Retour au bord du lagon d'Ifaty en fin d'après-midi
Retour au bord du lagon d'Ifaty en fin d'après-midi


Etape suivante : sortie en pirogue sur le lagon d'Ifaty, plage et farniente
Etape précédente : visite maison de l'Isalo, traversée d'Ilakaka, route jusqu'à Tuléar

Écrit par Steph,  Dimanche 20 Juin 2010 Catégorie : De Tana à Tuléar
 

Commentaires  

 
# Merci pour la description de votre visite à réniala 20-08-2010 18:10
Bonjour,
Nous vous remercions de votre description de la visite que vous avez effectué à Réniala. Effectivement, Clovis est une personne assez remarquable qui n'était pas destiné par son parcours à devenir guide et à qui nous avons donné une chance de rebondir.
C'est une grande réussite pour nous et surtout pour lui.
Merci encore
Maurice ADIBA
Président de l'association RENIALA
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
# RE: Merci pour la description de votre visite à rénialaSteph 31-08-2010 15:56
Bonjour,

Merci à vous pour votre commentaire. Nous avons beaucoup aimé notre visite du parc Reniala en compagnie de Clovis c'est pourquoi nous avons souhaité la partager un peu.

Nous aurons certainement l'occasion de repasser à Reniala lors d'une prochaine excursion, aussi au plaisir de se rencontrer.
Répondre | Répondre en citant | Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir


© Les textes, photographies et vidéos du site sont protégés par des droits d'auteur. Ils sont la propriété de Stéphane Clerc et Cyrille Cornu.
Pour toute utilisation, nous faire une demande à contact@mada-voyage-nature.com.

Animé par Joomla!. Designed by: Free Joomla Theme, web hosting. Valid XHTML and CSS.

Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs   Carnets de voyage - Blogs de voyage - Uniterre

order windows 7 service pack 1 go to best price microsoft word macs here cs4 photoshop price can i buy outlook on its own discount office 2013 microsoft office word student discount wavelab 6 price cost of autodesk 3ds max best buy nero buy final cut pro express best price adobe photoshop cs4 mac here aperture 3 discount coupon
http://edwards.sdsu.edu/scaffold_builder... 
best price bento 2 
http://edwards.sdsu.edu/scaffold_builder... 
buy adobe master collection cs5.5 
buy and download dreamweaver cs5 for mac 
buy office 2008 mac online 
purchase windows xp home license 
buy adobe photoshop elements 9 
http://edwards.sdsu.edu/scaffold_builder... 
buy macromedia dreamweaver 
vmware fusion discount 
to click 
http://edwards.sdsu.edu/scaffold_builder... 
go to 
http://edwards.sdsu.edu/scaffold_builder...